Le télétravail, une nouvelle organisation du travail

Le télétravail, une nouvelle organisation du travail

Le télétravail, une nouvelle organisation du travail

Le télétravail, une nouvelle organisation du travail
Ces dernières années, le télétravail est devenu un mode de travail très prisé cela est notamment dû au fait qu’il est très rentable pour aussi bien l’employeur que l’employé, il peut se faire aussi bien à domicile que dans un télécentre ou dans n’importe quel endroit dans le monde tant que l’on peut recevoir sa charge de travail via Internet.

le-teletravail.jpg

Le télétravail est une nouvelle forme de travail innovante et cette organisation permet de travailler en dehors d’une entreprise grâce à Internet ou à la téléphonie mobile.  Ce mode de travail a été rendu possible grâce au développement des TIC (technologies de l’Information et de la Communication) ou encore par l’ADSL.

Les avantages du télétravail

Non seulement sur le plan financier, mais aussi et surtout en termes de temps. L’aspect le plus attrayant dans le télétravail c’est que le travail peut se faire à domicile. Pour l’employeur, les avantages du télétravail sont multiples comme par exemple, les absences et retards qui sont réduits, on peut également intégrer des personnes handicapées. Mais les frais généraux ainsi que les dépenses. Le télétravail augmente aussi le gain de productivité d’une entreprise. Pour le télétravailleur, les pertes de temps dans la circulation toujours plus dense sont évitées, ses horaires de travail sont plus souples. Mais en plus sa vie professionnelle n’empiète pas sa vie personnelle.

Le télétravail dans le secteur privé

Les règles sont les mêmes aussi bien dans le secteur public que privé. La loi n°2012-387 rendue le 22 mars 2012 légalise l’ensemble des salariés du secteur privé, elle est communément appelée loi Warsmann.

la-loi-warsmann.jpg

Cette loi sur le télétravail consiste à définir les droits et les devoirs des employeurs ainsi que des télétravailleurs. Car auparavant, en 2005, le télétravail n’était pas couvert par la fonction publique. Aujourd’hui, le même régime est appliqué aux salariés du secteur privé.